lundi 25 janvier 2010

J’avais oublié les vieux.

Ou plutôt les vieilles. Au diable le politiquement correcte pour cet article. Bref, les anciens comme on les appelle, puisqu’un secrétariat d’Etat porte ce nom. J’ai été interpellé cette semaine, en me rendant chez un client Bordelais qui se trouve dans un quartier huppé, par l’affichette que vous voyez sur la photo ci-jointe. Elle m’a d’autant plus interpellé, que j’avais vu, le jour même, une femme âgée, je dirais entre 60 et 70 ans, qui tricotait dans la rue des étuis de portable, et les vendait, en plus de faire la manche. Cette... [Lire la suite]